dimanche 31 mars 2013

En retard

L'hiver n'en finit plus et le retour de la chaleur se fait attendre. Dommage car nos amies fidèles au rendez-vous du printemps se font attendre cette année !

(image de 2012... en attendant les copines de 2013)
 

mercredi 27 mars 2013

Pic des Cabottes

Avec Christophe, on avait déjà foulé ce sommet le 15 février 1998, mais pas Patrick...  
Alors quand je lui propose hier soir, je sais déjà quelle sera sa réponse. 
Et comme on est mercredi, Christophe peut nous accompagner.
Cooool !

Départ 8h15 du Pleynet, on remonte la piste du vallon du Pra tout en papotant.
Le sommet, c'est la pointe blanche sur l'arête tout là-haut.


Beaucoup de monde aujourd'hui mais la plupart iront sur la grande classique du coin : le Pic de la Belle Etoile. On les laisse donc derrière nous dès qu'on bifurque sur notre itinéraire.



10h50 : on se rapproche du sommet - la petite pointe blanche au soleil - mais on mettra encore plus d'une heure pour l'atteindre. Il faut dire que la neige est poudreuse et que la trace de la veille est impraticable : trop raide et en partie recouverte par le vent, j'ai dû refaire la trace dès qu'on a quitté l'itinéraire de la Belle Etoile.



12h00 : arrivée de Patrick au sommet du Pic des Cabottes (2732m) après un petit parcours d'arête effectué skis sur le sac.
 


Je descends sur l'arête N pour jeter un oeil sur l'entrée du "couloir en S" mais la pente d'accès semble plaquée et domine des barres rocheuses donc 1/2 tour : on descendra par l'itinéraire de montée. De là, le sommet forme vraiment une belle pyramide.


Christophe et Patrick redescendent un bout d'arête à pied avant de chausser.

   
Quant à moi, je profite de cet enneigement abondant pour skier depuis le sommet (pas sûr que ça soit possible tous les ans).


La pente terminale en excellentes conditions (15/20cm de poudre sur fond dur), un vrai régal. 



 Une descente 4 étoiles !





Et même un peu de transfo sur la fin histoire de bien profiter de cette journée qui sera a priori la seule de beau temps pour cette semaine...



mardi 26 mars 2013

Pas de la Ville

SMS de Seb hier soir : Marine doit aller au Grand Veymont ce matin avec des amis. Je me branche donc sur le projet et retrouve le groupe au parking à Gresse. La météo est moyenne mais on y croit encore à l'approche du Pas de la Ville même si les nuages enveloppent déjà bien les sommets.


Puis les nuages descendent, la visibilité devient vraiment mauvaise et la couche de neige fraîche glisse sur le fond dur dans les pentes un peu soutenues au-dessus du Pas de la Ville : on fait donc 1/2 tour sans regret.


La descente ne restera pas dans les mémoires...
Pas vraiment les mêmes conditions aujourd'hui que le 8 février dernier !

samedi 23 mars 2013

Un samedi sur la terre

Pendant que je suis en Bourgogne (plus précisément à Paray le Monial) pour donner un classement à quelques 2800 sapeurs-pompiers.










 C'est séance travaux pratiques à la maison où Emma a invité quelques copains et copines.


On est tout simplement, simplement
Un samedi ... sur la terre !

dimanche 17 mars 2013

Art naturel

Rencontrée ce dimanche aux étangs : une superbe sculpture "castorienne".
Chacun y verra ce qu'il veut y voir...


samedi 16 mars 2013

Dernier jour ?

C'est la fermeture de Gresse en Vercors ce week-end. Dommage car il reste encore de la neige et Météo France en annonce à nouveau pour le début de semaine !
En tout cas on en a encore profité ce samedi avant l'arrivée du mauvais temps : Elise a skié avec ses copines pendant que j'accompagnais Emma et Marie (qui s'essaye à nouveau au surf).



vendredi 15 mars 2013

Petit et Grand Veymont

8h30, je dépose Emma à l'école et je file à Gresse en Vercors.
Et oui, on est vendredi et le vendredi c'est SKI (enfin pas toujours, hein).
9h15, prêt au départ, j'observe le 1er objectif du jour : la face NE du Petit Veymont (la petite pyramide blanche tout au fond, à gauche du Grand Veymont).


Je suis la piste de ski de fond jusqu'au barrage puis monte à gauche. Lorsque la face se dévoile, je fais un coup de zoom avec l'appareil photo pour voir les conditions : ça semble un peu ravagé... 


J'y vais quand même, je verrai bien sur place !
J'arrive à  la baraque forestière du Veymont, cachée dans les mélèzes sous les piliers du Grand Veymont. Derniers moments encore un peu abrité du vent...

 
  






















Un joli petit vallon donne accès au pied de la face où je chausserai les crampons.


Le petit couloir d'accès à la pente supérieure est vite remonté. J'ai gardé la doudoune et mis le masque, ça caille et il faut gérer l'onglée !


En 30mn je suis au sommet de l'Aiguillette. Je profite de la montée pour bien observer les zones bétons (neige de surface descendue avec les prédécesseurs des jours derniers) et les zones plus souples que je viserai à la descente. La vue sur le Grand Veymont et la barrière Est est superbe.

 
Au sommet à 11h25, petit coup d’œil sur le Mont Aiguille.

 
Et sur le 2nd objectif du jour, la facette SE du Grand Veymont que je vais remonter par le petit couloir à gauche.


Sommet à 12h10, soit 3h depuis la voiture pour seulement 1100m de dénivelé. C'est pas très rapide mais il a fallu compter avec quelques pauses photo et aussi, régulièrement, les moulinets pour lutter contre l'onglée !
Le vent redouble de violence (par bourrasques) et je ne m'éternise pas trop, juste le temps de manger un morceau en observant 2 chocards jouer avec le vent. Je passe en mode descente. Quelques virages sur la croupe sommitale puis c'est l'entrée dans la face SE. De, la face NE du Petit Veymont paraît impressionnante.


 Je descends prudemment car la neige n'a pas transformé malgré l'orientation SE (maudit vent) mais c'est court et je me retrouve vite au collu du Petit Veymont où une courte remontée (en canard, et oui !) me permets d'accéder à la face NE. En fait c'est pas si raide que ça !


La descente se fait là encore prudemment car la neige est irrégulière. En 15mn, je me retrouve au pied du couloir d'accès (en haut à gauche de la photo), la portion raide est déjà finie.


 Puis c'est le retour à Gresse par le vallon en très bonne neige (poudre sur fond dur).


jeudi 14 mars 2013

Bilan collective 2013

Nous avions déjà fait plusieurs "collectives" :
1999 - les 3 Cols dans le massif du Mont-Blanc
2000 - l'Aiguille de l'Epaisseur dans le pays des Arves
2001 - la Levanna Occidentale en Haute-Maurienne
2002 - la Tête des Fétoules en Oisans
2005 - une petite traversée de la Vanoise (Dôme de Chasseforêt et brèche de la Grande Casse)
2011 - le Tour de la Meije
2012 - tentative avortée vers les Miages dans le massif du Mont-Blanc

Cette édition 2013 dans le Beaufortain aura été une réussite tant sur le plan du nombre de participants (12), que sur le plan de la durée (4 jours), ou encore des conditions rencontrées malgré une météo annoncée plutôt médiocre au départ.



Une parenthèse hors du temps avec frangins et amis qui restera longtemps dans nos têtes !


dimanche 10 mars 2013

Beaufortain J4

Au réveil (toujours à 6h), c'est le grand beau et les renards doivent digérer de leur festin !

  

Thierry, Noémie et Sébastien ne nous accompagnent pas (ils descendent directement car ils ont quelques obligations familiales). Dommage pour eux...
La troupe réduite à 9 monte vers le Col de Corne Noire dans un décors de rêve et une lumière parfaite. Heureusement car les photos qui suivent sont prises avec l'Iphone, la batterie de l'APN étant déchargée.

On arrive devant la jolie dentelle de la Crête de la Raisse. A gauche, la Pointe de Combe Bénite avec de jolies traces de descente qu'on aperçoit dans le versant nord à l'ombre.
 

Dans notre dos, à gauche le col du Coin franchi la veille, au fond le Mont-Blanc, à droite Grande Paréï, Roc de la Charbonnière et Pointe de Portette. On s'en met plein les yeux !


Petite pause au collu entre Crête de la Raisse et Crêt du Rey et on observe la suite du programme : courte descente puis remontée au Col de Corne Noire (2413m, à droite de la photo).


Une bonne descente dans 15cm de poudreuse sur fond dur, un vrai régal.


L'accès au Col de Corne Noire est rapide : certains y sont déjà alors que d'autres n'ont pas encore remis les peaux !


Séance contemplation au col pour Christophe...


Tandis que Yoan perpétue la tradition : thé et clope !


Et que Romain et moi nous offrons un A/R à la Pointe de Corne Noire qui domine le Col.


Départ à ski de la Pointe de Corne Noire (2461m) devant la Pointe de Combe Bénite (2575m).
 
  
1000m de descente et 80m de remontée nous attendent alors pour rejoindre les voitures. On les fera en prenant notre temps (presque 2h) histoire de profiter de cette belle neige et de ces derniers moments dans ce cadre préservé.


Dans la combe de Pouprezaz
 
 























On rejoint le vallon du Cormet. Au fond, le Mont Pourri (3779m).




La petite remontée passe vite, c'est juste histoire de remettre les peaux une dernière fois !
 

Puis c'est l'arrivée au parking. Il est 12h15. Retour à la civilisation.