samedi 29 juin 2013

Turquie 7

Quelques images des épreuves d'athlétisme des Jeux Méditerranéens de Mersin 2013. Des photos prises sur les départs des courses puisque c'est le poste que j'ai occupé ces 4 derniers jours.


Le départ du 200m et la centrale de faux-départ



Au départ du 100m

Départ du 1500m


Départ du 10 000m


Départ du 800m


mardi 25 juin 2013

Turquie 6

La 1ère épreuve où nous intervenons sur ces Jeux Méditerranéens est en cyclisme, c'est le contre-la-montre. La course se déroule au bord de mer mais il fait une chaleur d'enfer, heureusement je trouve une place à l'ombre pour faire l'annonce des coureurs à l'arrivée. L'organisation est façon turque, avec l'installation de la rampe de départ à peine 1/2 heure avant le 1er départ, mais tout se passe globalement bien.



Puis retour au stade pour 18h30 car il y a un "test event" avec de jeunes athlètes turcs afin de rôder l'organisation pour les épreuves qui débutent demain.


 On quitte le stade vers 21h après avoir protégé le matériel de l'arrosage nocturne.


dimanche 23 juin 2013

Turquie 5

Après les château du matin, le bateau du soir : un vrai dimanche de touriste !
Nous étions conviés ce soir à un repas à bord du Seyhan 2 Captan où nous étions une cinquantaine à manger tout en naviguant aux abords de Mersin. Musiciens et danseurs étaient également de la partie.


Notre tablée avec de la gauche vers la droite : Marco (ITA), Dennis (HOL), Aadrian (HOL), moi, Bruno, Olivier, Paul, Simon (HOL), Corrado (ITA) et Rich (USA).



L'ambiance à bord : avec nous ce sont tous les espagnols qui travaillent pour ATOS sur la gestion des data (ce sont également eux qui opèrent aux Jeux Olympiques).



Retour à l'hôtel à presque 2h du matin après une longue journée.

Turquie 4

Aujourd'hui a été une bonne surprise : j'ai pu faire du tourisme ! Corrado (l'italien) et moi avons pu profiter d'un voyage vers le site où se déroule le tournoi de Beach Volley : Kizkalesi. Une petite heure de voyage en Mercedes (et oui) qui nous a permis de nous rendre compte que l'urbanisation est galopante sur cette partie de la côte : des immeubles partout en bord de mer, pas de loi littoral ici... 

Kizkalesi est un lieu très touristique notamment du fait de sa superbe plage et de ses 2 châteaux qui se font face et qui assuraient la protection de la ville dès le XIIème siècle.





Le nom de Kız Kalesi, le Château de la Jeune Fille, viendrait d'une légende que voici :

Il était une fois un roi qui avait une fille dont la beauté et les qualités de coeur ravissaient son père autant que les sujets de son royaume. Un jour, une diseuse de bonne aventure lui prédit que sa fille mourrait d'une morsure de serpent dans un proche avenir. Le roi qui chérissait sa fille chercha tous les moyens de lui épargner une fin aussi tragique. Il lui vint alors l'idée de faire construire un château sur la mer et de l'y installer.


Mais un jour, un panier de raisin fut apporté au château, un serpent s'en échappa et mordit la jeune fille. La diseuse de bonne aventure avait dit vrai et la prédiction était juste. Le roi en fut bien triste et dut se rendre à l'évidence que nul ne peut échapper à son destin...



Nous avons pu nous balader un peu et aller visiter le château situé sur la côte. Il est en ruine et est envahi par la végétation. 

   

On y trouve quelques beaux lézards...


Et aussi quelques vestiges  des temps anciens


Après la balade, on retourne au terrain de Beach Volley. Le cadre est tout de même sympa, non ?


Retour au stade d'athlétisme à Mersin dans l'après-midi car il faut bien bosser un peu après cette parenthèse touristique ! D'autant plus qu'une autre sortie est prévue en soirée.

samedi 22 juin 2013

Turquie 3

Quelle surprise de voir les messages de Marie Elise Emma ce matin sur le blog !
Merci les filles :-)

Ici il fait toujours aussi chaud et les journées sont toujours aussi longues. Voilà en gros à quoi cela ressemble depuis mercredi.

On quitte l'hôtel à 9h pour prendre la navette qui nous amène au stade.


Au stade, on met en route le matériel et on cherche les coins d'ombre pour faire des tests (comme ici les visées laser pour mesurer les lancers et les sauts).


Puis c'est le repas du midi avec toute la troupe : kebab bien sûr, avec crudités et souvent beaucoup d'épices.


Puis retour au stade pour des sessions de formation des bénévoles locaux. Très peu de turcs parlent l'anglais ce n'est pas toujours facile de se faire comprendre...


Vers 18-19h, on plie le matériel et on le protège car l'arrosage automatique tourne la nuit.


Après une pause à l'hôtel (où j'en profite pour alimenter le blog) on ressort pour aller manger. Après plusieurs soirs à la Marina, on a changé ce samedi pour aller manger du poisson dans un lieu un peu plus typique : un bateau restaurant (qui reste à quai).



Puis retour à l'hôtel en taxi (comme à l'aller d'ailleurs) et dodo dans une chambre heureusement climatisée. Les journées sont donc bien remplies alors que les compétitions ne commencent que mercredi.

pour papa ...

♥♥♥Gros bizous papa,je t'aime, tu me manques ♥♥♥
☼ J 'attends ton retour avec impatience                     gros bisous je t'aime <3                           


♥coucou papa tu me manques beaucoup♫

vendredi 21 juin 2013

Turquie 2

L'emploi du temps est le même depuis 3 jours : la navette vient nous chercher à l'hôtel à 9h, 15mn de trajet pour arriver au stade où on reste jusqu'au soir (hormis la pause déjeuner qu'on fait dans un centre commercial Carrefour...) puis retour à l'hôtel vers 19h. Pas trop l'occasion de faire du tourisme donc, ni de prendre des photos. Il n'y a que le soir où on peut sortir : on va dîner à la Marina où l'ambiance n'a rien à envier à n'importe quel port de plaisance du Sud de la France avec des commerces et des restaurants alignés le long du port.

Une différence avec chez nous : ici on prend la pause thé (chaud) sur la piste !


Le soir on prend le taxi pour se rendre à la Marina


Une mosquée en arrivant au stade


Bien plus belle : la Mersin Muğdat Mosquée


mardi 18 juin 2013

Turquie 1

En route pour la ville de Mersin en Turquie où vont se dérouler les 17ème Jeux Méditerranéens du 20 au 30 juin. Pour situer, rien de mieux qu'une carte (cherchez sur la côté sud, au nord de Chypre) :


Cette journée de voyage a débuté tôt avec un décollage à 7h à Genève. Dommage, j'étais placé côté gauche de l'appareil et j'ai donc raté la vue sur les sommets principaux des Alpes. Ratée également la vue sur Istanbul mais j'ai quand même réussi, au redécollage après un transit de 2h30, à prendre une photo du Bosphore se jetant dans la Mer Noire :


Arrivés dans le four à l'aéroport d'Adana, puis 45mn de navette routière pour rejoindre Mersin, voilà une journée de voyage bien remplie qui m'amène dans une autre culture puisque l'appel à la prière par le Muezzi m'accompagne ce soir depuis ma chambre d'hôtel...

dimanche 16 juin 2013

RDA

Ces 3 lettres pour signifier le "Roc des Alpes", la version alpine du Roc d'Azur nouvellement créée cette année et dont nous avons la charge du chronométrage. Une première édition qui a tenu ses promesses avec du grand beau temps (ça fait du bien) et plus de 4000 vététistes venus profiter des parcours tracés au coeur du massif des Aravis.

Les départs se font de La Clusaz


Les arrivées aussi


Sauf pour certaines épreuves comme ici l'arrivée de "l'Enduroc"


Ou les "Kid Roc" qui se sont déroulées sur le plateau de Beauregard avec accès en télécabine.



dimanche 9 juin 2013

chacun son bouquet

Retour sur les skis aujourd'hui, sur une ultra classique (la rando la plus parcourue des Alpes ?) et pas seul puisque je suis accompagné de Marine F. qui est disponible tous les jeudis. La météo n'est pas folichonne mais la visibilité est bonne et 15cm de neige fraîche donneront une descente plus que correcte.

Départ du Col de Porte pour le 1er Chamechaude de Marine !


On rattrape du monde. Ou le contraire ? Impossible de toutes façons d'être seul sur Chamechaude, sauf à y venir la nuit (et encore pas sûr) !


Sur la crête, à l'approche du sommet. C'est déjà bien tracé mais il reste de la place pour se faire plaisir.


Comme toujours à Chamechaude, on laisse les skis avant le petit ressaut rocheux qui donne accès au sommet.


La plupart des gens s'arrête là et attaque la descente sans passer par le sommet, rebutée par le petit ressaut rocheux qu'il faut franchir pour accéder à la Croix plantée sur le plus haut point du massif de la Chartreuse (2082m).












 Ce sera le cas de Marine qui n'aura finalement pas osé malgré le câble.
Il faudra donc revenir, c'est sûr !


La neige est bonne et pas trop soufflée dans les pentes du haut mais il faut quand même viser car quelques cailloux affleurent. Marine s'en donne à cœur joie.




Plus bas c'est encore meilleur, du ski plaisir au milieu des sapins.


La miss me demande l'appareil et j'ai même droit à ma photo !


Neige encore excellente sous le rocher de la Folatière (où est Charlie Olivier ?).


Voilà une bonne sortie pour retrouver la confiance dans le manteau neigeux !