mardi 23 juin 2015

Retour à Dubaï

Vol de nuit, atterrissage à 6h30 heure locale (4h30 en France), taxi pour l'hôtel... Me voici à nouveau à Dubaï pour les épreuves du Ramadan.


Cette année c'est hôtel 5 étoiles pendant 15 jours, j'avoue humblement qu'on s'habitue très vite...



Le corridor d'accès à ma chambre au 5ème étage

Confort *****


Vue sur l’hippodrome depuis la terrasse
1ère journée bien longue avec une quasi nuit blanche, une journée de travail et un retour à l'hôtel à 1h du matin...


lundi 22 juin 2015

Repérage

Avant de partir en déplacement (ce soir, et pour un mois), je tiens à faire ce repérage avec Marie - puisqu'elle est déjà en vacances - afin qu'elle puisse à son tour faire le guide quand je ne serai pas là. Direction ce coin découvert il y a peu où il fait bon venir par grosses chaleurs, ce qui ne devrait pas manquer d'arriver dans les semaines à venir (enfin j'espère !).


Par temps de canicule, cet endroit ne peut être que recommandé...



Marie en action.


Et comme - c'est un peu bruyant quand on est proche de la cascade - on peut tout à fait s'éloigner pour trouver un coin plus calme pour le pique-nique ;-)


Une ambiance un peu exotique à 25mn de la maison. Notre région est vraiment au top !


dimanche 21 juin 2015

Eau & Grottes

Après le parc d'attraction d'hier, nous aspirons à quelque chose de plus naturel aujourd'hui. Direction Pont-en-Royans où j'épargne aux filles la visite du musée de l'eau au profit d'une balade au bord de la Bourne.


Le coin a été joliment aménagé et il n'y a quasiment personne, tant mieux pour nous.



Visite ludique sous la cascade artificielle. "Eh les filles, vous venez me rejoindre ?"



Les maisons sont suspendues au-dessus de la rivière, certains balcons n'inspirent pas confiance... mais a priori ils tiennent depuis longtemps !


On reprend la voiture pour quelques minutes, le temps de rejoindre Ste-Eulalie-en-Royans où j'ai repéré un endroit qui devrait être sympa pour le pique-nique. L'accès est malheureusement "fermé" mais nous outrepassons l'interdiction, nous sommes dimanche et je doute fort qu'il y ait des tirs de mine aujourd'hui.


Nous voilà à la cascade de la Blanche, sur la rivière de la Vernaison qui descend des Grands Goulets. Je pensais qu'il y aurait du monde mais nous sommes là encore seuls pour profiter de ce lieu. Les filles ont choisi ce moment pour m'offrir les cadeaux de la fête des pères (des livres de montagne), merci !


L'eau est froide mais ça n’empêche pas certains d'y batifoler quand même, on a prévu les combinaisons, ce n'est pas pour rien.





Me voilà parti avec Marie pour une petite séquence "remontée de la rivière".


Attention à la chute ! (en fait l'eau ne pousse que très peu) donc pas de danger.


La randonnée aquatique, un plaisir plus facile à partager que la randonnée en montagne, je me demande bien pourquoi...





Après le pique-nique, on remonte à la voiture et on file vers les grottes de Choranche où je suis encore surpris du peu de monde sur le parking. On arrive pile pour la visite de 14h, nous ne sommes qu'une dizaine de personnes.


On passe en quelques secondes de 25°C à 10°C (température constante de la grotte toute l'année), heureusement on a prévu une polaire pour tout le monde. L'entrée est impressionnante, on arrive directement dans une grande salle d'environ 60m de long avec le lac aux eaux claires et les fameuses fistuleuses, ces stalactites typiques de ces grottes qui ressemblent à des spaghettis.




On remonte ensuite le long d'une rivière souterraine puis une galerie d'une centaine de marches pour arriver à une autre salle où se déroule un son et lumières (qui pourrait être amélioré mais ce n'est que mon humble avis).




Retour par le même chemin pour revenir à la grande salle d'entrée.



Sortis de la grotte, on poursuit par 10mn de marche jusqu'à la grotte du Gournier qui, elle, n'est pas aménagée.



La dernière fois que je suis venu ici, c'était en 1993 en tant qu'animateur de colonie. On était parti en excursion dans cette grotte avec des guides, ça commence par une traversée du lac en bateau pneumatique... Un bon souvenir ! La rivière sort de la grotte et tombe en petites cascades, c'est assez idyllique.


Tandis que Sonia et les 2 grandes retournent vers le parking, je fais l'aller retour avec Emma jusqu'à la grande cascade de tuf qu'on aperçoit bien du chemin.



Dire que je l'ai descendue en rappel il y a plus de vingt ans... C'est désormais interdit et heureusement car le tuf ne résisterait pas longtemps à l'affluence des nombreux "canyonneurs". Le chemin passe dans un tunnel artificiel creusé sous la cascade, une curiosité supplémentaire qui fait le bonheur d'Emma.


Un endroit tout à fait paradisiaque qui mérité d'être protégé, le site est d'ailleurs classé Natura 2000.


On s'offre des rafraîchissements avant de reprendre la route.


J'avais envisagé d'aller jeter un œil à l'immense grotte du Bournillon située au pied de la cascade du Moulin Maquis (qui fait près de 400m de haut !) mais c'est assez pour aujourd'hui : on rentre. C'est par les gorges de la Bourne que le retour se fait, histoire de prolonger la visite touristique du Vercors.