samedi 22 juillet 2017

Bruxelles

Aucun de nous cinq n'avait encore mis les pieds dans la capitale belge, voilà une bonne raison d'y aller depuis notre camp de base à Dunkerque.
Visite très peu préparée donc nous y allons un peu "au pif", mais rien de très compliqué car - même si nous sommes bien dans une capitale - le centre-ville est à taille humaine, rien à voir avec Paris ou Londres. Il suffit de trouver un plan et le tour est joué !


Par hasard mais ce n'est pas pour déplaire aux filles, nous commençons par les galeries royales St-Hubert, qui ne sont pas envahies par la foule à 10h30 du matin. Elles le seront beaucoup plus à notre retour dans l'après-midi !


Nous montons vers le Mont des Arts, beau jardin qui domine le centre ville.



Nous nous rendons au mim (musée des instruments de musique) où nous passons un bon moment à parcourir les étages et à découvrir l'incroyable diversité des objets inventés par l'homme pour faire de la musique.


Le musée est très bien fait, chacun se balade avec un petit appareil audio qui permet d'écouter l'instrument présenté. On y voit de vieux instruments...


Et de plus modernes !


Il est 12h30 lorsque nous sortons, l'heure de manger sur le pouce tout en admirant l'ancienne pharmacie Delacre, magnifique édifice néo-gothique / néo-renaissance construit en 1898. Pour l'anecdote, Charles Delacre vendait du chocolat (considéré alors comme fortifiant) et la maison est encore le numéro 2 européen du marché du biscuit (ça ne vous dit rien les cigarettes russes ?).


Nous passerons l'après-midi à flâner dans le centre-ville en suivant plus ou moins le "parcours BD" constitué de nombreuses peintures murales hommage aux auteurs belges de bandes dessinées.





Nos pas nous amènent bien-sûr devant la plus célèbre fontaine de la ville, ornée de son petit bonhomme en bronze... qui pisse ! J'ai nommé le fameux Manneken-Pis.


Sous quel angle le préférez-vous : trois-quart face ou de profil ?



Autre passage obligatoire, la Grand-Place médiévale avec ses immeubles du 17ème siècle. Il est juste dommage que le ciel bleu nous ait quittés, les photos sont un peu ternes et ne mettent pas en valeur ces superbes constructions.





Et aussi le passage par le musée de la bande-dessinée, que nous n'avons pas visité mais sa belle entrée et la grande boutique nous ont largement suffit.



Egalement un passage à la cathédrale St-Michels-et-Gudule dont le grand orgue m'a particulièrement impressionné.



Et, avant de reprendre la voiture, nous nous offrons les fameuses gaufres bruxelloises sur la rue du marché aux herbes (accompagnée d'une bière belge pour ma part). Gaufres (et bière) un peu chères mais nous ne pouvions pas y couper !


Dernier passage obligé (et un peu difficile à trouver sans GPS mais nous finirons quand même par tomber dessus) : l'Atomnium qui a été construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1958 et représente la maille conventionnelle du cristal de fer agrandie 165 milliards de fois. Vous ne le saviez pas ? Moi non plus !


 Au revoir Bruxelles, d'autres villes nous attendent !