vendredi 7 juillet 2017

Ruisseau du Fanjaret

Encore une exploration de torrent, cette fois sur un affluent de la Gresse qui arrive de Monestier de Clermont : le ruisseau du Fanjaret. Je l'ai repéré sur mon site préféré : geoportail.gouv.fr.


.

Après la dépose de la voiture à proximité du village de la Motte, je pars plein Sud et rejoins rapidement ce joli petit lac couvert de nénuphars.


Puis c'est la descente dans le ruisseau de la Gravaine (qui coule à peine) pour rejoindre mon objectif : le ravin où coule le ruisseau du Fanjaret. Pas beaucoup d'eau là non plus...


Mais le cadre est joli quand même. J'apprécie ce début de descente malgré le faible débit et l'eau pour le moins boueuse.


Après un petit quart d'heure de descente dans le ruisseau, rencontre avec un chamois esseulé. Il n'est pas trop effrayé par ma présence et nous restons même près de deux minutes à nous observer avant qu'il s'éloigne tranquillement.

1ère photo sans zoom

Avec un léger zoom (photo Iphone)
Je ne m'attendais pas à trouver un chamois en ces lieux. Par contre je sais qu'il y a des biches dans la zone et j'en fais d'ailleurs partir une alors que je suis en discussion au téléphone avec un client. Elle laisse de belles empreintes en témoignage de son passage.


Le coin devient plus vert, je sais que je peux en croiser d'autres si je reste discret.



La rencontre me tombe dessus de façon surprenante : une biche descend au torrent et vient droit sur moi alors que je reste figé, surpris par la situation. Elle s'arrête à quelques mètres (à peine cinq) et me découvre subitement. Elle fait volte-face et j'ai juste le temps de prendre ce cliché avant qu'elle n'échappe à ma vue.


Photo recadrée, c'est un peu plus évident...


Un pur moment de joie que cette rencontre, je rêve déjà que cela se reproduise ! Il va falloir que je passe en mode "affût" si je veux pouvoir vous proposer des images plus jolies à l'avenir...
Une trentaine de minutes plus tard, me voilà à la passerelle du Péron - en bien mauvais état - qui marque la confluence entre le ruisseau du Fanjaret et le torrent de la Gresse.


Mon dernier passage ici remonte à deux ans, c'était en juillet 2015 avec quatre filles ! Aujourd'hui, je remonte de l'autre côté pour rejoindre la voiture : environ 300 mètres de dénivelé réalisés au trot afin de servir de micro-entraînement en vue d'un prochain nouveau défi. Mais je n'en dis pas plus pour l'instant...