samedi 26 août 2017

Noces d'Or et de Diamant

Retour à Séguignas, village d'irréductibles gaulois qui se retrouvent avec bonheur pour une grande messe familiale : les 50 ans de mariage de mes parents (ainsi que ceux de Dominique et Gabriel et les 60 ans de mariage de Monique et Gérard) !

Un regroupement familial qui commence le jeudi soir à côté de Brantôme (la Venise du Périgord) dans la nouvelle maison de mon cousin Antoine. Avec Myriam, ils ont racheté cette superbe propriété de l'ex-ambassadeur de France en Israël, ils y ont créé un gîte que je recommande évidemment à ceux qui lisent ces lignes (plus d'info ICI). Déjà 17 voitures garées devant la maison ce soir, ça donne un aperçu de la taille de la famille (et nous ne sommes pas tous là)... Qu'en sera-t-il samedi soir pour la "vraie" soirée ?


A Séguignas, nous nous retrouvons sous la traditionnelle tente où nous faisons les apéros et les repas. Les "vieux" d'un côté, les plus jeunes de l'autre.



C'est l'occasion de faire la connaissance des nouveaux membres de la famille, comme Sofia, la fille de Maxime et Joanna.


Ou encore Lolita, dernière arrivée chez Antoine et Myriam et qui est en pension chez Yves et Marie-Hélène (elle remplace avantageusement la tondeuse).


Les ados font des parties de volley endiablées sur le terrain aménagé derrière la maison de mon grand-père maternel. Les adultes les rejoignent et s'y donnent aussi à fond, c'est qu'il faut mériter l'apéro qui suit...


Nous en profitons également pour fêter les 97 ans de mon grand-père paternel (né le 26/08/1920). Vu sa vitalité, il est bien parti pour être centenaire le bougre !


La grande fête se déroule le samedi soir, et même si on y va "à la cool", on s'habille quand même correctement. Dommage que Sonia ne soit pas là, pour une fois c'est elle qui est absente pour raison professionnelle.


Le plus important, c'est que mes parents soient entourés de leurs quatre fistons pour fêter leurs cinquante ans de mariage !


La soirée se passe dans la salle des fêtes de Mareuil que nous avons préparée pour l'occasion. D'un côté les ados (jusqu'à 20 ans environ), de l'autre les plus âgés... et les plus petits devant la scène. Il y a du monde !




Les trois couples à l'honneur sont aussi beaux qu'il y a cinquante ans (soixante pour Gérard et Monique). En tout cas c'est ce qui se dit, je n'étais pas là pour voir en 1967...


Les rassemblements familiaux sont l'occasion unique de faire des photos souvenirs, on n'y coupe pas cette fois encore. Voilà la bande des moins de 20 ans.


Puis celle de la génération du dessus, celle de leurs parents (la mienne) : mes cousins et cousines germain(e)s du côté maternel. Il ne manque que Juliette, installée à Montréal depuis l'année dernière. Les "pièces rapportées" ne sont pas sur la photo, Sonia n'y manque donc pas !


Et enfin la génération de mes parents : les quatre sœurs et les deux frères de Maman accompagnés de leurs conjoints.


Une bonne soirée en somme, avec de mémorables spectacles, mais ceci est une autre histoire...


Rendez-vous dans dix ans ?