samedi 28 octobre 2017

Couloir Grange

Le week-end était réservé depuis mi-septembre : deux jours consacrés à mon cousin Yann qui vient de Paris pour découvrir en ma compagnie des voies typées "montagne". Pour ce premier jour, nous partons faire le couloir Grange aux Trois Pucelles : une voie pas trop difficile (AD+, 4c max) qui se déroule dans un beau cadre dominant l'agglomération grenobloise. Seul petit hic, elle est orientée au Nord donc on n'y voit pas le soleil et on va souffrir un peu du froid en cette fin octobre...


On commence par une petite marche d'approche sur les feuilles mortes pour rejoindre le pied des falaises et remonter le raide couloir Maréchal en haut duquel se trouve le départ de la voie.


Je me charge de la première longueur qui consiste en une rampe ascendante vers la droite. Le rocher est froid, les doigts sont gourds et ça ne facilite pas l'escalade, n'est-ce pas Yann ?


Quelques mètres à corde tendue dans du terrain facile et nous voilà au pied de la deuxième longueur, une belle cheminée où Yann s'engage en tête. Il s'en sort parfaitement malgré les doigts engourdis et l'escalade en opposition à laquelle il n'est pas trop habitué.




Je le retrouve au relais, effectué sur sangle autour d'un pin.



Troisième longueur : une grande faille assez étroite d'où il faut réussir à s'extirper pour atteindre le relais. Ce type de voie diffère franchement de ce que Yann connaissait jusqu'à présent : plus habitué à faire de la dalle, il découvre autre chose ici !


Les mains sont gelées mais le sourire est là quand même !


D'ici on a une belle vue sur la pucelle de St-Nizier et sa belle fissure réservée aux adeptes de l'escalade artificielle. Nous concernant, la suite de la voie est plus à gauche, masquée par le bombement calcaire devant nous. On voit juste la sortie en haut à gauche.


Une grande traversée nous amène dans le couloir Grange et nous permet de découvrir la suite des hostilités : trois longueurs pour remonter les ressauts au-dessus de Yann et sortir aux pins tout en haut.


Je me charge de la première longueur.


Yann s'occupe de la seconde.



Vue depuis le relais.


Nouvelle longueur qui nous amène sur une grande terrasse malheureusement toujours à l'ombre alors que les rochers à notre gauche sont au soleil. Nous avons hâte de rejoindre la chaleur !


Je repars pour la dernière longueur, laissant Yann sur sa terrasse ombragée.


Il me rejoint au soleil quelques minutes plus tard, sourire aux lèvres.


Je lui laisse le plaisir de sortir premier au sommet de la Grande Pucelle où nous prenons le pique-nique en profitant du soleil et du panorama.



Nous poursuivons ensuite par la traversée de la Grande Pucelle, itinéraire facile et aérien comprenant un petit rappel d'une dizaine de mètres qui rend la balade encore plus ludique. Une cordée est juste derrière nous, nous ne verrons qu'eux et trois autres personnes (ayant fait l'aller-retour de l'arête Sud de la Grande Pucelle) aujourd'hui.




Une courte descente de l'arête nous amène à la "salle à manger" où nous pouvons nous décorder.


Voilà une première journée réussie !


45 minutes de marche sur le sentier botanique nous ramènent à la voiture d'où nous avons la vue sur notre itinéraire du jour.


Reste à espérer que la météo soit clémente pour la balade de demain...