dimanche 11 février 2018

Montchavin

C'est notre rendez-vous annuel ou presque (grâce à l'appartement de mon oncle et ma tante que je remercie au passage) : le ski à Montchavin. Cette année la neige est au rendez-vous, tant au niveau du sol, avec un épais manteau comme on n'avait pas vu depuis longtemps, qu'au niveau du ciel avec de la neige pendant deux jours !

Samedi matin, nous partons donc sous les flocons mais nous avons quand même droit à une courte éclaircie en haut des pistes qui nous laisse entrevoir le Mont Pourri. Malheureusement cela ne durera pas.

De gauche à droite : Mamie, Elise, Tamara, Marie, Emma
Toute la troupe, menée par papy, s'offre un premier hors-piste ludique sous les rayons du soleil (les seuls que nous verrons du week-end). Une première et longue descente jusqu'aux Bauches qui chauffe les jambes d'emblée !



Nous profitons de l'excellente neige jusqu'à presque 13 heures avant de rentrer casser la croûte à l'appartement. C'est l'avantage d'être installé au pied des pistes.


L'après-midi, Marie et moi faisons une visite au grand hors-piste qui part du Dos Rond pour arriver à Plan Bois et que nous appelons le canyon. Je ne l'avais pas vu aussi rempli depuis longtemps !


Nous y retournons dimanche en fin de matinée avec Elise et Papy.





La partie du bas se resserre, c'est pour ça qu'on a surnommé ce hors-piste le canyon.



Arrivée sur le grand replat de Plan Bois où nous rejoignons les pistes balisées.


C'est en tellement bonnes conditions que j'y retourne l'après-midi avec Elise et Tamara, cette dernière ne l'ayant encore jamais fait. Il faudra attendre encore un peu pour y emmener Emma, les petits hors-pistes dans les bois le long des pistes lui suffisent pour l'instant.




Au final un très bon week-end de ski !

Seul bémol, un week-end qui fait mal au porte-monnaie (300 euros pour les 2 jours...).
Un carton rouge pour la SAP La Plagne (société propriétaire de la station) :
- qui considère qu'un jeune de 12 ans est un adulte (donc plein tarif)
- qui ne fait aucune réduction pour les étudiants (donc plein tarif)
- qui fait tout pour faire acheter un forfait La Plagne ou Paradiski (donc plein tarif) plutôt qu'un forfait Village
- qui ne connaît pas les forfaits 1/2 journée (donc plein tarif)
- etc...

La clientèle est là, pourquoi faire des efforts, hein ?