vendredi 30 novembre 2018

SaintéLyon

La SaintéLyon est un rendez-vous incontournable pour njuko : nous y avons un stand sur le salon des exposants où nos clients (actuels et parfois futurs) peuvent venir nous rencontrer. Nous assurons aussi le support de l'organisation pour le retrait des dossards via tablettes. Grace à nous, finies les longues files d'attentes !





2 jours de salon histoire de bien préparer ma course (départ à 23 heures samedi soir sur la SaintExpress 44km)...

mardi 27 novembre 2018

27/11

Un an de plus pour Sonia.
On a fêté ça en famille au restaurant "Les pieds sous la table" situé à 200 mètres de la maison.
Franchement, on recommande !




samedi 24 novembre 2018

Quand on aime...

Il y a d'abord la route et ces rayons solaires à la sortie de la forêt.
Comme un appel à aller voir plus loin...


Puis Sœur Agathe qui fait de l’œil et les bruissements du ciel qui donnent envie d'aller voir là-haut...


A Pré Achard, la neige a fait son apparition et ajoute encore un peu plus de plaisir à l'instant...


Continuer par là était l'option de départ...


Mais il semble qu'il y ait un peu de mouvement là-haut, allons jeter un œil...


Bingo, ils sont bien là !



Toute la troupe profite du soleil de la fin d'après-midi.


Les plus jeunes jouent les acrobates au bas des falaises.


Les laisser tranquilles - bien que je ne les aie pas vraiment dérangés - et repartir vers le bas, voilà la bonne option. Et aussi en profiter pour faire quelques plans au retardateur...



Revenir sur ses pas et décider de quitter le soleil...


Pour suivre le fin liseré blanc...


Garder les yeux ouverts pour ne pas tomber mais surtout pour voir les beautés de la Nature...


Profiter pleinement du moment présent...


Voir le Dévoluy se parer de ses plus beaux atours...


Mais il faut bien descendre à un moment...


Retourner dans les bois, vers le bas...


Et rejoindre la voiture pour rentrer chez soi.


Ce n'est pas grave, quand on aime... on y revient toujours !

dimanche 18 novembre 2018

Calanques

Cette sortie pourrait s'intituler "ou comment optimiser un déplacement professionnel" !
Après avoir assuré le retrait des dossards de l'ekiden de Marseille la veille et le matin (entre 7h30 et 9h) et avoir fait une sieste entre 10h et 11h, ce n'est que vers 12h30 que je démarre ma visite des calanques au départ du parking de Luminy.


Direction le Cap Morgiou qui sépare les calanques de Sormiou, à l'Ouest, de celle de Morgiou à l'Est.


Le chemin de crête offre de belles perspectives sur la calanque de Sormiou et, au large, sur  l'île de Riou.


Sur ma gauche, la calanque de Morgiou et la Grande Candelle : c'est cette zone que je vais explorer cet après-midi.



Mais avant je pousse jusqu'à l'extrémité du cap Morgiou.


J'y rencontre un groupe de grimpeurs en plus des quelques promeneurs qui viennent pique-niquer ici en ce dimanche midi.



Vue vers l'Ouest et le cap de Sormiou.


Demi-tour et direction la calanque de Morgiou déjà dans l'ombre.


Je retrouve ensuite le soleil en poursuivant sur le sentier de bord de mer en direction de la calanque suivante, la calanque de Sugiton.


Au cap de Sugiton, je découvre le torpilleur, un îlot qui à vraiment la forme d'un navire de guerre ! Là-haut, le beau triangle de la Grande Candelle me fait décidément de l’œil...


Sur la plage de la calanque de Sugiton, je constate que la mer est forte à cause du vent qui s'est levé.


Je remonte sous la falaise des toits, bien connue des grimpeurs pour ses gros surplombs qui lui ont donné son nom.


Même ici on trouve des abrutis capables de taguer les panneaux au milieu d'un tel cadre...


Je prends ici le chemin qui redescend vers le doigt de Sugiton... sans me rendre compte que j'étais déjà à son pied quelques minutes plus tôt.


J'y découvre la calanque suivante, celle des Pierres Tombées.


Et toujours le torpilleur ainsi que, au fond, le cap Morgiou où j'étais tout à l'heure.


Je tente un passage au ras de l'eau au pied du doigt de Sugiton dans l'espoir de rejoindre la calanque des Pierres Tombées mais la mer, trop forte, m'empêche de passer.



Du coup je refais une partie du chemin à l'envers pour remonter jusqu'au col de Sugiton (215 mètres d'altitude) d'où je peux repartir vers l'Est par dessus la falaise des toits. Ici je ne suis pas seul à contempler le panorama !


En route vers la base de la Grande Candelle.



Morgiou, Sugiton, Torpilleur sous un nouvel angle et à contre-jour, c'est beau aussi.


Le sentier se faufile dans les pentes boisées entre mer et falaises.


La paroi de la Grande Candelle, temple des grimpeurs méridionaux. D'ailleurs il y en a un sur la photo mais difficile voire impossible de le repérer sans savoir où il est ! (en bas à droite dans un zone marron)


Le chemin devient plus exposé au dessus de la mer.


Et offre de superbes points de vue.


Voilà la calanque de St Jean de Dieu, inaccessible par la terre sauf à passer en mode grimpeur...


C'est vers le haut que je dois maintenant me tourner pour rejoindre le col de la Grande Candelle (425 mètres d'altitude) par le Pas de l’œil de Verre, équipé de barreaux et d'une chaîne.



Me voici dans le Val Vierge où je ne croise en effet absolument personne et dont la sortie se fait par le haut via la Cheminée du Diable.



Un peu d'escalade pour sortir, il vaut mieux être un minimum aguerri pour passer ici...


Ça y est, je suis sorti.


Là-bas au soleil couchant, ce sont les falaises du cap Canaille situées après Cassis.


Arrivé au col de la Grande Candelle, je découvre un panorama merveilleux sur cette partie des calanques que je viens de visiter.


La suite est plus facile, je me laisse glisser dans la traversée descendante qui me ramènera vers le col de Sugiton. Encore un regard quand même sur cette magnifique Grande Candelle où je me promets de revenir grimper un jour !


Une trentaine de minutes plus tard, le soleil a disparu et je suis au belvédère de Sugiton.


Il domine de près de 300 mètres la calanque de Morgiou.


Encore 20 minutes et je rejoins la voiture au parking de Luminy, la boucle est bouclée et je suis enchanté de mon parcours du jour : une visite des calanques à ma façon !