mercredi 27 février 2019

Rhune

Une semaine complète passée à Biarritz pour le boulot, c'est notamment l'occasion de faire un coucher de soleil un peu différent de l'ordinaire. C'est accompagné de mon collègue Alex que je quitte le bureau dès 17 heures pour notre objectif : la montagne de la Rhune.


Je peux dire que ça change de la maison : c'est qu'ici on a vue sur la mer. Que dis-je, l'océan !


Alex monte à son rythme tandis que je prends régulièrement des photos.



Le plus important : qu'Alex garde le sourire. Et c'est le cas !



Joli passage en forêt sur un tapis d'aiguilles de pins à proximité des "3 fontaines".


La dernière partie est plus raide et je lâche un peu mon compagnon qui garde un bon rythme et reste finalement à faible distance.


Sommet atteint en 50 minutes et seulement 2 minutes de plus pour Alex. Son record !


Et le pari est tenu : on est au sommet avant le coucher du soleil.



18h52 ; une dernière photo avant d'attaquer la descente alors qu'Alex est déjà parti.


Je le rattrape 300 mètres (de dénivelé) plus bas et il m'emmène faire une boucle vers les crêtes d'Ihilezai (en souvenir de notre dernière balade ici ?).



Merci Alex pour cette balade, on y retourne quand tu veux ;-)



Il fera bien un peu sombre pour la descente finale mais j'ai la frontale donc tout va bien !



samedi 23 février 2019

Montchavin

Montchavin, c'est notre périple annuel où nous profitons de l'appartement de mon oncle et ma tante. Au programme : ski vendredi après-midi avec papy, mamie, Nathalie, les cousins cousines ainsi que Manue et Rémi. Et ski tous les 4 (Sonia étant au travail) samedi où nous en avons profité pour aller visiter les pistes de Champagny. Neige et météo au top, rien à redire !

Le groupe au complet

Un serpent de 11 personnes tout de même !

Clémentine célèbre sa 3ème étoile et franchit aisément ce petit mur pourtant bien raide

Les 3 filles samedi matin; en route vers la Plagne

Passage par le petit canyon le long des pistes

En route vers Champagny face à un panorama de premier ordre

Dans la télécabine de Champagny

Direction le restaurant pour une pause repas bien méritée

Elles n'ont pas l'air bien malheureuses ces filles là...

En route vers le glacier


Au sommet du monde !

Face au Mont-Blanc

Passage sous les falaises

Dernière descente pour le retour à Montchavin après une super journée


jeudi 21 février 2019

Goulot 1 Viervier 0

Je vous présente un des plus longs couloirs de la barrière Est du Vercors - le "Goulot" - qui débouche à proximité de la Tête des Chaudières.


C'est un des itinéraires de pente raide (côté 5.2) situé pas loin de la maison que je voulais aller visiter depuis longtemps et c'est donc ce matin que je m'y lance après un départ un peu (trop) tardif car j'ai d'abord dû rendre ma voiture de location à 8 heures à Pont-de-Claix. Ce n'est donc qu'à 9h15 que je démarre du charmant petit hameau de Puy Trangoulia.


La hêtraie est parfaite pour s'approcher des falaises.


Je débouche un peu trop à droite et, pour revenir à gauche, dois franchir les grosses boules durcies d'une plaque descendue les jours derniers. Pente raide orientée plein Sud située juste derrière une crête sous le vent de Nord et reposant sur des pentes herbeuses n'offrant aucune accroche : tous les ingrédients pour que ça parte dans la chaleur d'une après-midi !


Je reviens dans l'axe du couloir sous l’œil des locaux qui font le même trajet que moi... mais un peu plus haut !


La vue vers le Sud est plutôt sympathique.


Vers le Nord, ce n'est pas mal non plus...


J'arrive à la base du couloir en même temps que mes amis du jour.


Ils sont toujours aussi peu farouches et je les approche à quelques mètres sans qu'ils ne s'effarouchent.



Mais le temps tourne et il me faut penser à aller vers le haut !


Je me résous donc à quitter mes amis à longues cornes.


Fatigué et décidément trop lent, je décide le 1/2 tour à 11h15 au 2/3 du couloir, à hauteur du premier étranglement qui est en partie déneigé ce qui laisse supposer que le second situé un peu plus haut sera au mieux dans le même état...



Je suis bien un peu déçu mais la décision s'impose, il aurait fallu que je parte plus tôt... ou que je sois plus rapide ! C'est donc les skis aux pieds que j'attaque la descente 10 minutes plus tard.


Après quelques virages, je prends une photo de mon point de 1/2 tour (chaussage en haut de la langue de neige au centre gauche de l'image).


Trois minutes plus tard, j'ai rejoint mes amis qui traversent la base du couloir sous mes pieds.


Ils sont ici dans leur royaume alors que je ne suis que de passage...


Les grandes pentes sous le couloir sont avalées avec délice sur une neige lisse tendrement réchauffée en surface. Cette fois je file droit dans l'axe, histoire de repérer le meilleur accès pour la prochaine fois...


Un dernier regard sur mon couloir depuis les champs du bas avec en orange mon point de 1/2 tour.


Arrivée à Puy Trangoulia à 11h45 dans une vraie ambiance printanière. Il va clairement falloir qu'il reneige si je veux tenter à nouveau le "goulot" cette année...