vendredi 22 mars 2019

Grand Sorbier

Retour aux affaires en ce début de printemps : il est temps de rechausser les skis !
Etant seul en ce vendredi, je décide d'aller du côté de Chamrousse où je suis sûr qu'il y aura du monde... même si le parking de Casserousse à 7h50 est bien vide !


8h35, au lac des Pourettes, je trouverai le soleil là-haut à la brèche Robert Nord.


J'y suis un peu avant 9h, laissant derrière moi le panorama sur l'agglomération grenobloise.


Devant moi se dessine la suite de l'itinéraire qui va me mener au sommet sud du Grand Sorbier.


30 minutes plus tard, me voici à l'entrée du cirque supérieur du vallon du Sorbier. J'ai prévu de faire le sommet avant de basculer dans le couloir Est qui est l'objet premier de ma venue ici.


A 10h05, je peux faire un beau panorama depuis le sommet avant de chausser les skis en mode descente.


Photo du couloir de l'Infernet qui se trouve juste en face. Le skierai-je un jour ?


Je ne traîne pas, le couloir Est prend le soleil dès le matin et la neige transforme vite. Je m'offre un petit plaisir en posant quelques virages dans la courte mais très raide pente sommitale.


Une courte traversée à gauche suivie de quelques mètres de remontée skis à la main et me voilà à l'entrée du fameux couloir Est où je vais enfin poser mes spatules !


Dernier regard sur la civilisation avant de plonger dans le sauvage versant Est.


Et trois minutes plus tard je suis en bas du couloir.


Montagne magique.


Vue sur la combe de la Petite Vaudaine fermée par le Pic de Mirebel.


Après une traversée vers la gauche, il faut remettre les peaux et s'attaquer à la remontée du couloir qui mène à la brèche Nord du Grand Sorbier, d'abord skis aux pieds puis skis sur le sac pour plus d'efficacité car la pente est plutôt raide (pas loin des 40°).


Il me faut 30 minutes pour atteindre la brèche dans un véritable four. Gros coup de chaud !


Voilà la combe de descente qui va me ramener aux lacs Robert.


Mais avant, je prolonge la montée jusqu'à la pointe de Vaudaine (2482m).


La vue y est plutôt pas mal...
Vers le Grand Sorbier dont j'aurai fait le tour ce matin.


Sur la Croix de Chamrousse et Grenoble.


Vers le col de la Petite Vaudaine, les pointes de Jasse Bralard, la Grande Lauzière, la Croix de Belledonne...


Zoom sur le sommet du Grand Sorbier où se trouve un congénère.


La descente est à placer dans la catégorie "pas mal !" : de la belle moquette sur les versants ensoleillés et de la poudre froide en fond de vallon, de quoi varier les plaisirs !


Le couloir du bas est par contre en bien mauvaise condition : résidus de coulée sur le haut et neige de type carrelage sur le bas. Mais pas de quoi me gâcher le plaisir d'être là.


Je choisis de rentrer par le col des Lessines afin de ne pas rester sous le télésiège des Roberts et prolonger le calme. Passage au pied de l'itinéraire des Grands Vans où dse skieurs sont engagés.


Dernier regard à 13h05 (depuis la Croix de Chamrousse) sur le domaine visité ce jour.


La descente est une formalité même si je chauffe un peu les cuisses en la faisant d'une seule traite en exactement 7 minutes, histoire de préparer la sortie qui m'attend dans 2 jours...