mercredi 17 avril 2019

Avérole #1

La dernière collective remontait à mars 2014, nous étions partis dans le Haut-Giffre sur 3 jours.
Cette année, c'est un groupe réduit à seulement 6 personnes qui prend le départ de Bessans en Haute-Maurienne : 2 couples (Patrick & Nathalie et Romain & Emmanuelle) + 2 Olivier mon pote Badot et moi-même) + un jeune motivé de 17 ans (Mathis). C'est face à la reine des lieux - la pointe Charbonnel (3752m) - que nous démarrons sous un beau soleil.


trompés par le manque de pente de ce vallon, nous montons un peu trop et sommes contraints de traverser dans les pentes herbeuses pour rejoindre le hameau d'Avérole où nous pourrons rechausser.


Montée tranquille, les filles papotent alors que l'espace s'ouvre sur des sommets qu'aucun de nous ne connaît : Bessanaise, Ouille de la Vallettaz, Ouille d'Arbéron... Pourtant que des "plus de 3000". Décidément, ce coin de Haute-Maurienne mérite d'être visité !


Arrivée au refuge un peu avant 13 heures : nous allons pouvoir poser les sacs et manger un morceau avant de repartir vers le haut, du moins pour ceux qui le souhaitent.


Les garçons repartent donc vers 13h45. Objectif : cette belle pointe face au refuge qui nous fait carrément de l'oeil avec son triangle sommital vierge de toutes traces. Il s'agit de l'antécime de l'Ouille de la Vallettaz qui dépasse les 3000 mètres (le véritable sommet à 3154 mètres est non visible car dans l'axe derrière). L'itinéraire n'est pas celui qui paraîtrait évident : nous allons en fait remonter tout le canyon à gauche pour rejoindre ensuite le plateau horizontal situé sous le sommet (merci à l'assistant du gardien pour ses conseils).


Montée dans une neige réchauffée au cours de laquelle 2 groupes se forment : Romain et moi qui avançons un peu plus rapidement...


Et Patrick, Mathis et Badot qui sont à leur rythme un peu plus loin.


Voilà le plateau sous la pyramide sommitale. A partir de là il fait très chaud et nous allons botter (la neige colle sous les skis) : le rythme va baisser quelque peu et nous nous relayons pour faire la trace.


Ce qui laisse le temps de profiter de la vue splendide sur la face Est de la pointe Charbonnel (3752m).


Ou encore sur l'Albaron (3637m) et son sommet aplati qui est notre objectif du sur-lendemain.


Romain franchi un court passage skis sur le sac alors que je garde les peaux car j'ai malheureusement cassé un bâton en voulant faire tomber la neige amassé sous un ski.


Nous voilà sur l'arête sommitale où nous avons le temps de profiter du soleil et du panorama. La pointe en haut à gauche derrière Romain est l'Ouille d'Arbéron (3554m) qui est au programme de demain...


Nos acolytes arrivent 20 minutes plus tard, le temps pour nos peaux de sécher au soleil.


Puis c'est leur du gavage : toute la pente vierge juste pour nous !
D'abord Romain.


Puis Badot.


Et enfin Patrick et Mathis.


Que dire de plus, les images se suffisent à elles-mêmes pour traduire notre plaisir d'être ici et de profiter de ces instants précieux (mais qui se méritent).





Voilà, notre forfait est consommé...


Même s'il en reste encore pas mal à descendre !



A chacun son style...





Plus qu'à rejoindre le refuge, moyennant une courte remontée, et à profiter du repas (très bon) et de la nuit (très mauvaise pour moi à cause d'une bonne crève persistante). Vivement demain...