mercredi 31 juillet 2019

Calanques

Première semaine de vacances : nous allons à Ventabren chez Gérard et Anne-Marie, nous savons que nous y serons bien ! Nous n'avons pas de programme si ce n'est farniente au bord de la piscine, lecture, apéros... et quand même une sortie en bateau à la découverte des calanques depuis Cassis. Un grand classique mais qui vaut le coup avec 1h30 de navigation et l'enchaînement de 8 calanques : Port Miou, les Pins, En Vau, l'Oule, Devenson, l'Oeil de Verre, Sugiton et Morgiou.








vendredi 26 juillet 2019

Fêtes de Bayonne

Départ du bureau dès midi ce vendredi, la semaine est considérée comme terminée, place aux Fêtes de Bayonne ! Notre tablée vaut le détour, non ?



Pas sûr qu'il soit utile de raconter la suite...
Un Ricard, deux Ricard, trois Ricard, (...), douze Ricard, treize Ricard, (...), etc. jusqu'à 4 heures du matin. Une très bonne ambiance je dois bien l'avouer !

17h
23h

2h

3h35 
Le petit-déjeuner à 8h dans l'avion de retour fut le bienvenu...


mercredi 24 juillet 2019

Festayres

La course des Festayres relie Biarritz à Bayonne (environ 13 km) et marque le début des Fêtes de Bayonne. Dix jours après mon abandon sur le trail des passerelles, je m'aligne au départ en compagnie de quelques-uns de mes collègues et un peu dans l'expectative quant à ma jambe droite... Finalement ça ira bien car, prudent, je fais la course avec Marion à un rythme très tranquille avec même de la marche sur deux ou trois kilomètres.

Le départ est donné sur la Côte des Basques.


Environ 6500 coureurs sur la ligne de départ, ça fait du monde !



Passage dans Biarritz.


Sur le bord de mer à Anglet, Marion a encore le sourire...


Mais elle craque soudainement au passage dans la pinède autour du 7ème kilomètre : nous passons en mode marche.


La ligne d'arrivée est là-bas, juste après le pont sur l'Adour.


Nous rejoindrons l'arrivée à Bayonne en près d'une heure et trente minutes, contrat rempli !


Après une après-midi boulot (il faut bien quand même...), nous passons la soirée avec quelques collègues qui me font découvrir l'ambiance des Fêtes de Bayonne.



A 22h00 pile, c'est le lancer des clefs depuis le balcon de la mairie, un moment phare qui marque le vrai début des Fêtes qui vont durer jusqu'à dimanche.


Pour l'heure nous rentrons car on bosse demain... mais nous reviendrons vendredi pour le traditionnel repas des fêtes avec les salariés de la boîte... Un rendez-vous que j'attends avec impatience !


samedi 20 juillet 2019

Tough Mudder

Si je suis en Irlande ce week-end, c'est bien sûr pour un événement sportif. En l'occurrence, je suis aux côtés de mes collègues britanniques pour garantir le bon déroulement du retrait dossards via tablettes de la Tough Mudder, une course à obstacles qui se déroule à une bonne heure de voiture au Nord-Ouest de Dublin.


Nous arrivons sous la pluie battante en fin d'après-midi, bienvenue au cœur du pays vert !



Le ton est donné...
(et vous pensiez savoir ce qu'être sale signifie)


Tout se passera bien samedi et dimanche matin avec environ 3500 concurrents qui passeront par notre tente d'accueil... et en ressortirons quelque peu boueux un peu plus tard !




Je n'ai pas trop eu le temps d'aller voir les obstacles, j'ai juste vu les deux plus proches.



Une expérience et un pays de plus à mon compteur personnel !


jeudi 18 juillet 2019

Dublin

Passer une soirée seul à Dublin, c'est un peu dommage... mais mes collègues (un anglais et un irlandais) ne me rejoignent que le lendemain et Renaud, un copain de lycée installé ici, est à Seattle pour la semaine donc il ne eut malheureusement pas me faire découvrir sa ville d'adoption. C'est donc en solitaire que j'arpente la ville en soirée à la découverte de ses quartier.

Je commence par la Old Jameson Distillery située par trop loin de mon hébergement. Elle est déjà fermée en cette fin d'après-midi et la tour est privatisée pour la journée donc je n'aurai pas le plaisir de profiter du panorama à son sommet.


Je descends ensuite vers la Liffey (le fleuve qui traverse Dublin) et passe en face de Four Courts, siège de la cour suprême d'Irlande, dont le bâtiment est en réfection.


Un peu plus haut sur l'autre rive, voilà la Christ Church Cathedral, la plus ancienne cathédrale de la ville (l'autre étant celle de St Patrick) datant du moyen-âge.



Dans une rue juste derrière, me voici devant la St Audoen's Church, petite église anglicane du XIIè siècle.



De retour au bord de la Liffey River, je découvre le Millennium Bridge (une passerelle piétonne récente) et, au second plan, la Ha'penny Bridge, une passerelle métallique construite en 1816.


J'arrive dans le plus célèbre quartier de Dublin, celui qui est le plus animé avec ses ruelles piétonnes et ses nombreux pubs : me voici à Temple Bar.





Je déambule dans les rues et arrive un peu plus haut devant la statue de Molly Malone, belle poissonnière morte de la fièvre dont l'histoire est racontée dans une chanson devenue l'hymne officiel irlandais.


Voici Grafton Street, la rue des grands magasins, celle qui serait la préférée de mes filles si elles venaient en visite ici !



Ici il y a toujours une église qui apparaît au détour d'une rue.


J'arrive à St Stephen's Green Park, petit havre de verdure en plain coeur de la ville.


Après une pause repas dans un pub dans le quartier de Temple Bar (accompagné d'une Guinness bien sûr), je reviens sur mes pas et arrive à Trinity College, la plus ancienne université d'Irlande (fondée en 1592 par la reine Elisabeth 1).



Il commence à faire sombre alors que je retraverse la Liffey.


Pour terminer mon petit tour, je vise cette surprenante flèche qui se trouve sur mon chemin de retour vers l'hôtel.


C'est le Spire de Dublin (spirale de Dublin) également baptisé Monument of Light, construction érigée pour marquer le passage à l'an 2000. 3 mètres de diamètre à sa base, 15 centimètres 121 mètres plus haut...




Ce petit tour m'aura donné un bel aperçu de cette ville à l'ambiance sympathique, dommage de ne pas l'avoir partagé avec Renaud qui m'aurait sûrement fait découvrir des lieux un peu moins touristiques !